Actualité

Dans la tête d’une hôtesse du salon de l’Auto

Ma soeur m’avait bien dit, tu verras frangiiine, tu te feras maaater, c’est tous des cochons ces cliiients – elle appuie les mots pour me mettre la honte – en plus, t’aime pas ces voaaatures, c’est de la mécanique, une fille ça s’intéresse pas à la mécaaaanique, Stéphaniiiie, redescend sur teeeerre.

Tibert pose, sur un canapé de la gamme IKEA

Je m’en fiche, je suis quand même venue. Une invitation du Search Marketing Manager de BMW, ça se refuse pas. Muriel croit que c’est pour booster ma carrière de star. La gourde! Elle comprend pas que je fais du théâtre parce que j’aime Molière, Tchekhov et Pagnol; je tiens pas à finir James Bond Girl, moi madame. Le cinéma, c’est juste bon pour les Lauriane Gilliéron qui se gavent d’un crash course pour richetots à l’Actor’s Studio. Non! Moi, je veux faire du vrai théâtre avec des vrais rôles, crever de faim pendant six mois à Paris, cachetonner dans des rôles obscurs de servantes anorexiques. Je veux manger de la vache enragée, moi!

D’ailleurs, ça me fait penser que j’ai skippé le dîner. Je me sens drôle et mon ventre fait des gargouillis. Pas très glamour, pour présenter le dernier diesel VX3.

Bof, de toute façon ils regardent mes jambes, les clients. Ils défilent un moment devant le stand, me jaugent de haut en bas, et s’arrêtent en bas: 130 balles d’épilation au laser, ça les vaut, mes gaillards! Et puis ils sont trop drôles, ces visiteurs: juste avant, un petit mari qui passait avec sa grosse femme; il fait semblant de regarder l’étiquette du prix. Ha! Il matait l’échancrure de ma robe, ouais. Son épouse l’empoigne par le col et l’entraîne vers le stand des 4×4.

Un autre mec, il s’est arrêté deux minutes, il est resté là, pensif. On voyait qu’il réfléchissait VRAIMENT à quelque chose. Tout à coup, son visage s’illumine, et il me pose une question. Moi comme une tarte, je m’apprête à lui répondre, mais il s’avançait comme un poulpe en zieutant mon décolleté. Ni une, ni deux, j’appelle Vincent, du stand technique. Le mec repart un peu déçu (Vincent, c’est un grand sec tout brun et tout moustachu, il pue du goulot, c’est infect; je crois qu’il est accro au stand de spécialités thaï de la cafét’, le bougre.)

Ma soeur, pendant ce temps, elle scrute les résultats aux votations. Elle a des ambitions politiques, un peu gaucho, un peu féministe sur les bords, alors sa frangine qui fait hôtesse au salon de l’auto, je comprends que ça la minait. En plus, jeudi c’était la journée de la femme, alors elle me trouvait pas franchement progressiste avec mon job de femme-objet.

Elle pense que je vaux mieux, avec ma licence de philo juste en poche. Mais qu’est-ce qu’elle croit au juste? Que c’est plus respectable pour une fille de faire des théories sur Socrate que de parler de l’embrayage du dernier break Volvo? Que c’est se prostituer que de se mettre en pâture devant vingt paires d’yeux et un gros tas de feraille? Mais frangine, je découvre le fond de l’âme humaine! Les passions et les perversions réunies au salon de l’Auto.

Et puis de toute façon, une licence de philo… Même à l’examen oral, l’expert me matait.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s