Actualité

Au Nord, rien de nouveau

(Ce billet peut choquer la sensibilité de certains fins gastronomes)

Je lis que la NASA va développer le projet d’une base lunaire pour déployer les futures missions à destination de la planète rouge. Je pense au fric que ça coûte, et aux Martiens qui doivent bien se fendre la gueule de savoir ce qu’on fait de notre temps.

Tibert en orbite sur le canapé, subissant une pression de 2 ou trois G supplémentaires qui le forcent à dormir une bonne partie de sa journée

Je lis qu’une astronaute américaine, Sunita Williams, pourra participer au marathon de Boston depuis la station spatiale internationale (ISS) à 28’000 km en orbite, attachée sur un tapis roulant (puisqu’elle est en apesanteur, hé). Je pense au fric que ça coûte et je me demande comment on transpire en apesanteur: est-ce que les gouttes de sueur finissent par vous tourner autour et vous embuer les yeux?

Je lis que Wonderbra a développé des sous-vêtements avec des poches de silicone intégrées, pour mettre en valeur les formes de nos plus splendides jeunes femmes. Je pense au fric que ça coûte, et à la surprise du mec qui déballe sa conquête d’un soir en étouffant un soupir de déception lorsqu’il voit qu’un thon anorexique se cachait sous la pulpe de la plantureuse bimbo qu’il convoitait.

Je pense aussi à toutes ces dissertations stériles qu’on nous faisait écrire à l’école, sur la notion de progrès. Il y avait les « défenseurs du progrès » qui pensaient que l’humanité pourrait profiter de cette coûteuse technologie, cette nouvelle religion qui nous porterait vers le salut. Le seigneur ordinateur, le Dieu numérique. Et puis il y avait les autres, qui crachaient sur les scientifiques, sur leur attirail de chercheurs, qui constataient enfin que la science « devrait être au service de l’Homme », en regrettant que ce ne soit pas le cas.

Quand je vois tout ce fric qui se balance en l’air pour faire avancer le satané progrès, je ne peux pas m’empêcher de vomir. Je vomis sur le sol, je vomis sur la table, je vomis dans mon lit. J’en mets partout. Des gros grumeaux verts et jaunes, la totalité de mes repas depuis que je suis sorti du ventre de ma mère. Je vomis tout ce que j’ai avalé en 25 ans de vie ultra-consumériste.

Je vomis mes premiers pots pour bébé, je régurgite mes fruits écrasés, je dégueule mes infâmes Malabars, je rends mes premières cuites. Pour ne rien perdre – j’ai été éduqué dans une logique de récupération -, je ramasse cette matière vomie pour la mettre dans des paquets. Je fais de gros colis de mes anciens repas, que j’affranchis pour 14,60 Frs les cinq kilos. Je les adresse à des Organisations Humanitaires qui Luttent pour le Bien de la Planète, en redistribuant mon vomi de riche nordiste aux pauvres sudistes du Tiers-Monde.

Mais comme le vomi est une matière qui s’altère lors d’un transport en gros pétrolier qui pollue, mes colis arrivent en Afrique dans un état de non-comestibilité avancée. À ce stade, il n’y a guère que les mouches pour se disputer mes grumeaux bigarrés, reliques désespérantes de la surabondance captitaliste. Par conséquent, si vous êtes – tout comme moi – dégoûtés par ce gaspillage révoltant de vomi, je vous prie de ne consommer que le strict nécessaire dans vos activités de nordiste. Toutes les matières dont vous abuserez, je les vomirai.

Pendant les 92 secondes nécessaires à la lecture de ce billet proprement dégoûtant, 200’000 (deux cents mille) dollars ont été dépensés par l’armée américaine pour financer la guerre en Irak, 700’000 paquets de cigarettes ont été vendus dans le monde, et 30 enfants sont morts de faim dans les pays en voie de développement.

Et comme je n’ai pas compté les 7 secondes nécessaires à la lecture de l’avant-dernier paragraphe, vous pouvez rajouter deux enfants (au moins).

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Au Nord, rien de nouveau

  1. Hehe j’adore ce texte! Ça m’a fait penser à la rumeur de l’achat de Yahoo par Microsof pour la modique somme de 50 milliards de dollars! Ça aussi, et tout le reste, ça me fait vomir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s