Choses politiques, Improvisation et créativité

Connaître, c’est organiser un peu mieux

J’avais déjà parlé ici de l’importance du doute, qui résumait les enjeux de l’intelligence post-formelle, le stade où vous commencez à être assez malin pour accepter que deux idées contradictoires dialoguent en même temps dans votre caboche.

En gros, je voulais donc dire que plus on comprend de choses, moins on arrive à les exprimer clairement, parce qu’on a envie de tenir compte de toutes les exceptions.

Mais la vie n’est pas si cruelle: si vous comprenez mieux les choses, vous arrivez au moins à mieux les organiser sur le papier, à défaut d’être limpide à l’oral. Par exemple, j’ai eu la surprise d’assister aujourd’hui à un cours de didactique d’anglais sur le même sujet que l’an passé – une bizarre impression de déjà vu, en fait – et j’ai remarqué que je pouvais donc organiser mes notes d’une manière beaucoup plus visuelle et schématique et belle et poétique et publiable. Ça donnait quelque chose comme ça, qui est assez beau, vous en conviendrez j’espère: (droits réservés)

Didactique d’anglais, 29 oct 07

Je me suis donc empressé d’en tirer la conclusion absolument hâtive que voici: « mieux on comprend une matière, mieux on l’organise. » Et je me suis rendu compte que c’était une conclusion absolument éronnée – ha ha ha- petit fripon tu vas trop vite: la preuve par ce brillant contre-exemple, qui résume le programme de l’UDC pour la Suisse.

Le programme 2007-2022 de l’UDC

Dès lors, on peut donc se dire que ce sont les visions les plus simples de la réalité qui en sont les plus distordues. Du coup, je retombe sur ma première conclusion en me disant qu’il ne suffit pas d’organiser la matière de la connaissance: il faut aussi tendre à l’exhaustivité. Autrement dit: mieux on comprend une matière, mieux on doit organiser TOUS les nombreux éléments qui la composent. Avec la politique de l’immigration, ça donnerait quelque chose comme ça:

En tenant compte de plus d’éléments pertinents…

Ce qui est drôle, c’est que lorsque j’ai commencé l’improvisation théâtrale, je pensais que c’était une question de don: il y avait ceux qui pouvaient inventer des histoires à tours de bras, et il y avait les autres. Et puis le temps a passé, en lisant des bouquins je me suis dit Oh non, l’impro c’est juste une série de règles qu’il faut maîtriser (Gravel), genre pas poser de questions et être bon en mime, et puis voilà. Ha ha ha, quand j’y repense ça me fait rigoler, hi hi hi.

Et puis après, j’ai lu d’autres bouquin (Napier) qui m’ont montré que les règles étaient mal faites, parce qu’elles avaient été construites sur les mauvaises impros, et qu’on ne pouvait pas très bien apprendre avec une liste de « ne faites pas… »: il y avait beaucoup d’interdits en impro, mais pas assez de bons conseils. Alors je suis retournés vers les bouquins plus compliqués que je n’avais pas encore compris complètement (Johnstone) et j’ai pu mettre un peu plus d’ordre dans mes schémas intimes.

Et l’année passée j’aurais pu vous tenir une théorie fascinante sur les cinq aspects de l’impro (Spontanéité, Personnage, Écoute, Construction et Techniques) qui entraient dans un système fabuleux où tout se tenait parfaitement comme un programme américain pour maigrir en 34 jours. Par exemple avec les premières lettres, ça fait SPECT et on dirait un moyen mnémotechnique qui conclut une belle présentation powerpoint. Et finalement, ce système SPECT, j’y crois plus trop, j’ai un nouveau système dans la tête, maintenant. Beaucoup plus simple et plus efficace.

En guise de conclusion, j’aimerais donc répéter l’importance du doute: après tout, Piaget a bien montré qu’il fallait remettre en question sa représentation du monde pour accéder à un nouveau stade cognitif, et Scott Peck parle de carte mentale périmée pour décrire une vision du monde qui ne fonctionne plus.

Et paradoxalement, je ne suis plus très sûr de tout cela.

Je doute, ma foi.

Publicités
Par défaut

5 réflexions sur “Connaître, c’est organiser un peu mieux

  1. Incroyable! Un autre adepte des schémas! Très beau parcours intellectuel improvisationnel sinon, chapeau!

    Gravel + Napier + Johnstone = Mutant improvisationnel francophone potentiellement révolutionnaire

  2. Finpoil tu es fou!

    Alors, sur la première partie de ton post, et la toute fin, j’ai une chose à te conseiller, si tu ne connais pas encore: la mindmap (qui existe en plus comme logiciel). C’est une façon de prendre des notes, d’écrire des listes, des comptes-rendus, d’élaborer des théories etc. Elle prend en compte les deux parties du cerveau, et permet de construire sa pensée. J’ai essayé, et j’avoue que j’adore. Je n’arrive pas tout le temps à l’utiliser, parce que ça demande de repenser toute une manière de faire. Mais un jour, j’étais coincée dans un rapport que j’avais à faire, et j’ai réussi à aller plus loin grâce à la mindmap, en y structurant ma pensée.

    Pour la partie sur l’impro, j’ai d’abord une question: le SPECT fait référence à Keith? Et sinon, MERCI, parce que je trouve que c’est très juste et bien exprimé. Et puis ça m’a fait bien rire!

  3. Onzerod dit :

    Tu as oublié de parler de l’ADN…

    Ah non : c’est pas en Suisse, ça – mais en France…

    Je bois une bière à ta santé en te souhaitant d’éviter les stades de surcharge cognitive – ou pétages de plombs 😉

  4. finpoil dit :

    @ Lily

    Yeah, je connaissais les MindMap, avec le logiciel libre (à mon avis le plus valable) FreeMind. À mon avis, c’est juste une extension de la prise de note « graphique » qui tente de structurer les concepts avec des schémas (on m’appelle Mister Schéma à la HEP (l’équivalent de l’IUFM)).

    Le système SPECT (sur lequel je m’étendrai une autre fois, bande de fripons canaillous) est une tentative d’organisation des théories de Johnstone, puisqu’il est plutôt réputé pour son côté, hum… foisonnant. Mais j’y reviendrai, promis.

    @ Tous

    Merci pour vos commentaires très encourageants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s