Non classé

Lettre à Whitney Toyloy

« Les gens sont tellement convaincus qu’on ne peut pas trouver la paix que c’en est maintenant risible. La première jeune femme qui remporte un concours de beauté se prononce immédiatement en faveur de la paix dans le monde; la belle affaire. Et tout le monde rigole un bon coup. Personne ne croit en la paix. C’est une belle idée. Mais ce n’est rien d’autre qu’une idée – une belle idée pour vieilles dames bien gentilles. Cela ne rime à rien. Cela n’arrivera jamais. Nous vivons dans un monde devenu un coupe-gorge et nous sommes convaincus que c’est inévitable.

Et si nous nous trompions? »

David Lynch, Mon histoire vraie, Sonatine, 2008.

Chère Whitney,

Je vous écris pour vous témoigner de ma profonde sympathie suite à votre élection gagnante au concours de Miss Suisse. J’ai aussi décidé de vous vouvoyer, parce qu’à 18 ans, tous les médias ont eu envie de vous infantitiliser, vous infligeant leurs conseils paternalistes et condescendants. Même si j’aurais toutes les raisons de vous tutoyer – je suis votre aîné de 9 ans et on habite la même région, après tout – j’ai envie de vous témoigner un respect chaste et chevaleresque et intéressé par un dîner avec vous.

Je ne vous écris ni pour vous donner des conseils, ni pour vous insulter, ni pour vous féliciter, mais surtout pour vous dire que je suis jaloux. Non, je ne suis pas jaloux de votre beauté – d’ailleurs, en toute honnêteté, je préférais votre dauphine – mais je suis jaloux de l’attention que les médias vous portent. Du jour au lendemain, toute la Suisse s’intéresse à vous, à ce que vous aimez, à ce que vous pensez. Tout le monde vous demande votre avis sur tout, c’est fabuleux. Profitez.

Vous êtes une sorte de célébrité arbitraire que tout le monde écoute pendant un moment.

Comme si Jésus avait été tout de suite écouté par des milliers de personnes à Jérusalem, sans passer par la case Béthléhem et Jean Baptiste. Whitney, vous avez l’occasion unique d’être une prophète à 100%, et j’ose espérer que vous n’avez pas eu besoin de vendre votre vertu pour en arriver là. Vous arrivez donc pure et vierge au Mont des Oliviers pour prêcher la bonne parole de votre choix.

À votre place, voilà ce que je ferais: je m’entourerais de mes lectures favorites sur le sens de la vie (Blaise Pascal, Randy Pausch, Eckhart Tolle, les Monty Pythons mais aussi les conférences TED) et je tenterai de placer ces nouvelles idées dans les réponses que je donne aux gens. Imaginez la gueule des rédacteurs du Matin, qui devraient faire des encadrés sur des philosophes pour référencer vos réponses!

Pour enfin arriver avec un interview qui parle d’autres choses que du football de l’amour des dauphins.

S’il vous plaît. Vous pouvez faire quelque chose.

« Il existe un champ d’unité en chacun. Il a toujours existé. Il est illimité, infini et éternel. C’est ce niveau de la vie qui n’a jamais eu de commencement. Il est, et sera, éternellement. On peut s’éveiller à ce champ. Chez l’être humain, l’éveil à ce champ conduit à l’illumination – le plein potentiel de l’individu. À l’échelon mondial, le résultat d’un éveil à l’unité d’un groupe oeuvrant pour la paix dans le monde signifierait la paix véritable sur terre. »

David Lynch, id.

Tibert, le plus beau chat du monde (subjectivement)

Tibert, le plus beau chat du monde (subjectivement)

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Lettre à Whitney Toyloy

  1. Oui ! ça fait plaisir aussi ! Je vois pas qui c’est, mais j’imagine d’après le modèle universel. Lui as-tu au moins fait parvenir pour de vrai ? Imagine qu’elle attende désespérément en secret une parole enfin humaine qui pourrait changer le sens de sa vie, et qu’elle n’ait pas comme moi la chance de tomber sur ton blog… (en fait, moi, c’est pas par hasard, c’est grâce à l’écalage des œufs, mais elle doit faire rien qu’à manger au restau, maintenant…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s