Non classé

Dreamland

« [A]ll the usable water energy in Iceland would be enough to power a half of the household electrical equipment that is not in use in American homes. Or to put it another way: by harnessing every ounce of hydropower in Iceland, you get enough to provide for 50 per cent of NOTHING in the USA. »(p. 212)

ou

« Toute l’énergie hydraulique utilisable en Islande suffirait à alimenter la moitié de la consommation des appareils électriques en veille dans les maisons étasuniennes. Pour le dire en clair: en exploitant jusqu’à la dernière goutte d’énergie hydro-électrique en Islande, on arrive à fournir 50% de RIEN aux États-Unis. »

J’ai eu la chance de séjourner en Islande lors de l’été passé (avant l’éruption de l’Eyjafjöll) et d’y lire le bouquin « Dreamland » d’Andri Snaer Magnason. Celui-ci y discute les récents débats entre l’ancien gouvernement de droite qui voulait installer des usines hydro-électriques sur pratiquement tous les cours d’eau, et les opposants écologistes qui voyaient là une grave atteinte à l’environnement. Plus près de chez moi, ce sont les éoliennes de Ste-Croix (Suisse) qui soulèvent un vent d’opposition.

Mon avis en matière de politique énergétique est donc très claire: avant de parler de construction de nouvelles centrales, de parc éolien ou de biogaz, il faut se poser la question des économies que nous pouvons réaliser.

Décroissance!

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s