Théâtre

Liste des fictions où l’héroïne / le héros n’atteint pas son objectif

Pour entrer dans cette liste, il faut que l’héroïne ou le héros meure avant d’atteindre son objectif, ou que son objectif ne soit pas atteint par ses survivants, ou que la fiction s’arrête avant que le héros ait pu satisfaire son objectif. J’ai par exemple écarté Hamlet, où le héros parvient à venger son père (son objectif principal). Il ne suffit pas que le héros meure (ce qui est le cas de pratiquement toutes les tragédies): souvent, un héros tragique a déjà atteint son objectif avant sa chute finale.

À Bout de souffle

Butch Cassidy & the Sundance Kid

En Eaux profondes

I comme Icare

Into the Wild

La Cigale et la Fourmi

La Nuit des Masques (Halloween) [si l’on part du principe que le protagoniste est le Dr Loomis; discutable]

L’Armée des Douze Singes

Le Projet Blair Witch

Les Trois Soeurs

Le Tombeau des Lucioles

Requiem for a Dream

Roméo & Juliette

Sacré Graal

Star Wars: Episode III (en considérant Anakin comme protagoniste principal)

The Pledge

Je suis sûr qu’il y en a plus que ça… je prends volontiers vos suggestions.

Merci à Timothy Jeanmonod, Didier Coenegracht, Renaud Delay et Alexis Rime pour leurs contributions.

Discussion sur 1984 (roman / film): si l’on part du principe que l’objectif de Winston est de se rebeller contre le système, il y arrive dans une certaine mesure (mais pas jusqu’au bout); même si l’aventure se termine ensuite très « mal » pour lui. Même idée avec Brazil (Gilliam), où le héros parvient à une semi-liberté. 

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Liste des fictions où l’héroïne / le héros n’atteint pas son objectif

  1. Yvan_R dit :

    Pour moi, Psychose est un cas particulier: Hitchcock nous fait croire que Marion est la protagoniste, pour la liquider au milieu du film et créer un effet de surprise (lire à ce sujet la discussion autour de la transposition du roman à l’écran – le personnage de Marion est ajouté, Hitchcock engage la superstar pour accentuer son effet).
    En fait, dans ce genre de whodunit, le protagoniste finit par être l’enquêteur (ou ses incarnations), puisque la question dramaturgique du « Qui l’a fait? » prime sur toutes les autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s